Le Montréal relais (Relay) à ma tante Dorys

Michel Guilbault
Send to a friend

Send this article to a friend.

Ma « ma tante » Dorys est persuadée que l’utilisation de ce système d’enchère lui donne un net avantage dans la transmission des informations à son partenaire. « Pépé Jacquot » (un connaisseur, il a déjà joué contre l’inventeur de cette convention, Éric Kokish) ne croit pas à cette façon de faire et la déclare dépassée puisque l’inventeur lui-même l’a abandonné.

bridge

À vous de juger si ma « ma tante » Dorys a raison ou « Pépé Jacquot. »

En quoi consiste-t-elle? -

Vous avez les points d’ouverture, vous ne possédez pas 5 cœurs ou 5 piques, vous annoncez : 1 TR (pas 1 Ka, même s’ils sont plus beaux) - Votre partenaire doit alerter et dire que le trèfle peut-être court. - Il répondra selon ces critères :

A) 1 ka = il annonce ainsi qu’il a une ou 2 majeures à 4 et 6 points et plus

B) 1 Co = il vous dit qu’il possède 5 cœurs

C) 1 pi = j’ai 5 piques mon partenaire

D) 1 sa = j’ai 6 à 10 points et pas de cœurs ou piques

E) 2tr = J’ai 10 points minimum, pas 4co ou 4 pi, et 5 trèfles

F) 2ka = J’ai 10 points minimum, pas 4 Co ni 4 pi et 5 carreaux

G) 2 sa = j’ai 10 à 12 points, une main régulière et pas de majeure à 4 -

Après que votre partenaire vous a dit s’il a des majeures ou pas, vous pouvez découvrir plus aisément un fit.

- Ainsi s’il vous a dit 1 ka (vous savez qu’il a une majeure quatrième) vous lui annoncez avec grand plaisir laquelle vous possédez, en espérant bien sûr que ce soit la même, donc on dit 1co ou 1pi en annonçant le cœur avant le pique si on a les deux.

- Mais si vous n’avez pas de majeure a 4, vous vous dépêchez à enchérir en sa.

La force du Montréal Relais :

Il permet de connaître immédiatement si votre partenaire a 4 ou 5coeurs ou 4 ou 5 piques.

Il évite d’aller au niveau de 2 pour connaître le fit, car dès que votre partenaire en annonce 5 au niveau de 1 vous savez si vous avez 8 cœurs ou 8 piques en regardant votre jeu.

La plupart des joueurs se contentent d’utiliser le début de ce système se limitant à répondre et reparler une fois avant de revenir aux repères déjà connus.

Voici un petit exercice pour vous :

                                            Nord (donneur)

                                                PI : v, 6,4

                                                Co : rd, 7

                                            Ka : div., 10,9

                                               Tr : av., 3

             Ouest                                                                      Est

         Pi : d, 9, 3,2                                                            Pi : r, 8,5

         Co : 9, 8,5                                                               Co : v, 4

            Ka : 8,3                                                            Ka : a, 7,6,2 

       Tr : 10, 9, 8,4                                                          Tr : rd, 7,2

                                               Sud

                                        Pi : a, 10,7

                                    Co : a, 10, 6, 3,2

                                          Ka : r, 5,4

                                            Tr : 6,5

Quelle sera votre ouverture si vous êtes nord ?

Quelle sera la réponse de sud ?

Que fera nord lors de sa deuxième enchère :?

Êtes-vous allez jusqu’à la manche ?

Solution :

Nord ouvre 1 tr (peut-être court et questionne son partenaire sur ses majeures)

Est : passe (il est gentil)

Sud : 1 Co (il annonce qu’il a 5 cœurs, c’est le but du Montréal relais dire le nombre automatiquement)

Si on ne joue pas ainsi que se passe-t-il ?

Nord : 1ka

Sud : 1 Co

Nord : 1 sa (annonce quand même que sa main est minimum, pas négligeable à savoir)

Sud : 2 Co, les répète et dit qu’il a au moins 10 points

Nord : 4 Co (n’écoutant que son courage, il se dit qu’il a un fit)

Ça revient au même direz-vous ? Mais il y a plus d’étapes dans la version 2.

Mais si vous regardez çà autrement ? On peut s’entendre avec notre coéquipier et ne pas avoir besoin de répéter, on peut annoncer une autre couleur qui décrira plus complètement notre main comme répondant. Ainsi, dans ce cas-ci on aurait pu dire 1pi (même avec trois) pour signaler un arrêt dans cette sorte. Et vous voilà à trois sans atout.

Si vous tentez ce jeu en cœur ou en sans atout, sachez que le cœur tout comme le sans atout est sujet à l’échec.

Je crois que c’est une des raisons qui inspire « Pépé Jacquot » dans son refus d’utiliser cette enchère. De plus, il signale aussi qu’une ouverture qui décrit sa meilleure mineure a des avantages également.

Alors, ça vous tente le Montréal Relais à ma Tante Dorys .. Je dois donc vous transmettre d’autres informations, car vous n’avez pas tout vu dans ce petit numéro. Si çà vous intéresse ? Me le faire savoir … je serai heureux de produire un tableau beaucoup plus complet.

À venir :

fin de semaine à St-Zénon (fin avril , début mai) Claude Forest Tel : 759-3015

Tournoi Gaétan Lessard : en avril tel : 889-4564

Tournoi Suisse : Ste-Béatrix , samedi 4 juin 2011 , tél : 883-2193

Geographic location: Montréal, St-Zénon

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Thanks for voting!

Top of page

Comments

Comments

Recent comments

  • Cheslet Bernard
    December 01, 2011 - 22:10

    Bonjour Je cherche un document sur les développements de cette ouverture que l'on appel Trèfle d'appel.,et aussi sur sa défense. Merci

  • Raymond Barnabé
    July 02, 2011 - 08:20

    Bonjour à vous Je pratique le Montréal relais et il y a plusieurs dixcussions à savoir que l'on doit alerter chaque enchère, j'aimerais avoir l'heure juste à ce sujet. Ex: après un trèfle (peut ¸être court) rep: 1 carreau( que doit-on dire : pas de majeur à 5 ou bien me promet un majeur à 4. Au plaisir d'avoir un réponse claire et précise car j'adore cette convention. S'il y a plus dans cette convention possible de m,en informer. Merci de votre attention, Raymond Barnabé. rbarnabe@videotron.ca